Société d'Etudes et de Recherche en Santé Publique

Enquête CAP sur les pratiques essentielles en matière de nutrition dans le District Sanitaire de Sebba

L’ONG a confié au bureau SERSAP la réalisation de cette enquête qui est axée sur les connaissances, attitudes et pratiques sur les Pratiques Familiales Essentielles (PFE) et Actions Essentielles en Nutrition (AEN).

Cette enquête vise à mieux appréhender les connaissances, attitudes et pratiques des communautés sur les huit pratiques familiales essentielles et les actions essentielles en nutrition susceptibles de promouvoir la survie et le développement des enfants dans le District Sanitaire de Sebba.
L’étude a été réalisée dans le district sanitaire de Sebba dans la province du Yagha, région du Sahel.

Résultats

L’étude relève des attitudes positives notamment, dans le domaine de l’utilisation des services de surveillance de la grossesse et de l’accouchement par du personnel qualifié par les femmes enceintes. Chez les enfants, il ressort une bonne couverture en supplémentation de vitamine A et en déparasitant. A côté de ces attitudes et comportements positifs, l’étude a mis en évidence de nombreux problèmes susceptibles d’influencer la qualité de la nutrition et la santé globale des enfants et des mères ainsi que de leur survie et de leur développement.

Recommandations suites aux résultats obtenus

Promouvoir une approche holistique
L’amélioration effective de la survie et du développement de l’enfant nécessite une approche holistique et non sélective. La prise en compte d’une des pratiques familiales ne peut avoir qu’un effet limité. Une prise en compte de l’ensemble des pratiques familiales essentielles peut se faire à deux niveaux : au niveau des services de santé et au niveau communautaire.

Au niveau des services de santé. Il s’agit de la mise en place effective de la prise en charge intégrée des maladies de l’enfant (PCIME clinique). L’application de cette stratégie permettra de cerner l’ensemble des problèmes relevés dans la gestion des trois pathologies essentielles de l’enfant. L’objectif serait de couvrir l’ensemble des CSPS et du CMA avec cette approche.

Cette action au niveau des services de santé doit être complétée par des actions communautaires à travers la PCIME communautaire qui permet de faire le lien entre les actions médicales et le renforcement des capacités des familles pour la prévention et la prise en charge de première intention.


Un message, un commentaire ?


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?


Votre message


Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.